Pour un premier contact

nutrisens.normandie@gmail.com

Nutrithérapeute

Nutritionniste holistique

© 2019 Crée par Valérie Zimmermann

 

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Pinterest Icon
  • White Instagram Icon

Le Fonctionnement De Notre Organisme

LES 4 PROCESSUS DE BASE

 

1. LA DIGESTION

 

Tout aliment que nous consommons doit passer par un processus " digestif" ou un processus  par lequel l'organisme décompose la structure de cet aliment en matières premières et carburants.

Le corps a besoin de ces matières premières pour avoir de l'énergie pour fonctionner et également pour se construire et se réparer.

La décomposition de la nourriture s'accomplit grâce à l'action d'enzymes et démarre dans la bouche, point de départ de la digestion alcaline des glucides, et des lipides.

L'estomac produit lui aussi une enzyme digestive appelée pepsine, enzyme acide activée par l'acide chlorhydrique (HCL) qui intervient dans la digestion initiales des protéines.

La digestion se termine dans l'intestin grêle, qui est de nature alcaline.

Lorsque nos aliments ne sont pas correctement décomposés, à cause d'une faiblesse du pancréas, de l'estomac ou du tractus intestinal, soit de mauvaises combinaisons alimentaires, nous souffrons de gaz de fermentation et /ou de putréfaction.

L'intensité de ces gaz est proportionnelle à ces faiblesses ou mauvaises combinaisons alimentaires.

L'organisme décompose les aliments que nous mangeons comme suit:

 - les protéines sont décomposées en acides aminés qui servent à la construction et à la réparation

 - Les glucides ( amidons et sucres complexes) sont décomposés en sucres simples pour servir de carburants.

 - Les lipides sont décomposés en acides gras et glycérol pour servir à la construction, aux réparations et aux urgences.

Il est important de se rappeler que les enzymes digestives alcalines présentes dans notre bouche servent à la digestion des glucides et des lipides.

Les enzymes digestives acides (pepsine) présentes dans la partie inférieure de notre estomac servent, quant à elles, à la digestion initiale des protéines alors que les enzymes digestives alcalines du pancréas et de la première partie de l'intestin grêle sont utilisés pour terminer le travail de digestion des protéines, amidons, sucres et lipides. 

Il est aussi important de comprendre que la plupart de nos processus sont de nature alcaline.

La digestion est le premier processus qui doit se dérouler correctement dans un corps en bonne santé, et pourtant, beaucoup de personnes échouent déjà à ce niveau.

Si vous avez un corps très maigre ou si vous manquez de masse musculaire, il y a de forte probabilité pour que votre organisme n'ait pas su digérer ( décomposer) convenablement vos aliments.

2. L'ABSORPTION

Une fois les aliments décomposés, nous devons absorber ces matières premières, carburants, et autres constituants, parmi lesquels: les sels, vitamines, tanins, alcaloïdes, flavanoïdes...etc.

Ces nutriments sont ensuite apportés aux cellules grâce à la circulation sanguine, puis soit utilisés comme énergie, stimulation, construction et réparation, soit stockés pour une utilisation future.

L'absorption se fait à travers les villosités ( sorte de projection en forme de doigts sur la surface de certaines membranes) et les micro-pores présents sur toute la longueur des muqueuses de l'intestin grêle et du gros intestin.

Cette absorption devrait être facile, mais l'intestin de la plupart des personnes est recouvert d'une épaisse substance caoutchouteuse appelée " plaque mucoïde".

Cette épaisse plaque, qui se dévelloppe dans le tractus gastro-intestinal, est constituée de gluten, mucus, protéines exogènes et autres sous-produits alimentaires qui agissent plus comme de la colle que comme nutriment!

Les sucres raffinés, céréales, viandes et produits laitiers sont les aliments qui ont la plus grande responsabilité dans la formation de cette plaque.

La "plaque mucoïde" empêche les composants nutritionnels des aliments d'être convenablement absorbés par notre organisme.

La plupart d'entre nous échouent plus ou moins lors de cette deuxième étape d'assimilation de la nourriture à cause de cette " plaque mucoïde" congestive.

3. L' ASSIMILATION

Les nutriments doivent ensuite parvenir aux cellules et y pénétrer.

Les voies empruntées par la circulation sanguine ( le système vasculaire) constituent le système de transport.

La plupart des nutriments absorbés doivent d'abord être inspectés par le foie, qui peut modifier leur composition chimique, en stocker certains ou transférer certains autres sans les modifier au reste de l'organisme pour y être assimilés.

Le nombre de processus réalisés par le foie est tout simplement miraculeux.

Il peut créer ses propres acides aminés, changer les glucides en lipides et réciproquement. Il peut fabriquer ou éliminer.

C'est là qu'intervienne l'importance de l'acidité et de l'alcalinité.

Si notre organisme ( y compris notre sang) deviennent trop acide, nos nutriments deviennent anioniques ( ils coagulent). 

En d'autres termes, nos matières premières ( lipides, carburants, minéraux et autres composés) commencent à se regrouper et à adhérer entre elles. 

La plupart des aliments que nous mangeons sont généralement acidifiant. L'acidité qui produit de la chaleur, provoque l'inflammation des parois du système vasculaire et de tout l'organisme.

Les lipides (graisses) commencent à adhérer aux parois des vaisseaux pour tenter de juguler cette inflammation. Mais cette adhésion de lipides provoque également des lithiases lipidiques comme celles que l'on trouve dans la vésicule biliaire.

Le cholestérol est le plus communs des lipides anti-inflammatoires utilisés par l'organisme pour combattre cette inflammation.

Lorsqu'il y a acidification et par conséquent inflammation des tissus, le foie produit une plus grande quantité de cholestérol sanguin pour la combattre. Mais cela signifie aussi que le taux de cholestérol sanguin commence à s'élever.

Les minéraux commencent alors également à adhérer et à former des calculs de type minéral, qui se manifestent dans les reins ( lithiases rénales) , les os ( becs de perroquets) etc....

Les membranes cellulaires possèdent de fins canaux qui ne permettent pas l'absorption de ces agrégats de nutriments.

Lorsque les globules rouges commencent à s'agglutiner entre eux, gênant le transport ou l'assimilation de l'oxygène, cela crée une famine cellulaire, qui entraîne une hypoactivité des glandes et des organes, une perte de l'énergie systémique, une perte de masse musculaire et finalement la mort.

Un grand nombre de glandes fournissent des hormones, des stéroïdes, etc pour soutenir l'assimilation. Ces glandes devenant hypo actives , ainsi que nous l'avons vu ci-dessus, l'assimilation du calcium et autres composés est affectée, créant de nombreux symptômes de maladie.

Par exemple, un des rôles du calcium est de favoriser le transport des nutriments à travers la membrane des cellules.

Lorsque la glande thyroïde est en hypoactivité, l'assimilation du calcium est ralentie ou stoppée, et par effet de domino, la cellule n'est plus alimentée. Cela affaiblit évidemment encore plus les tissus et ce cycle empire jusqu'à la mort.

La plupart des personnes échouent dans une certaine mesure en ce qui concerne l'assimilation de leurs nutriments.

4. L'ELIMINATION

Ce qui entre doit, en grande partie sortir.

Si cela a la même apparence à la sortie qu'à l'entrée, il y a un problème ( vous ne devriez pas avoir d'aliments non digérés dans vos selles)

Lorsque les aliments de votre nourriture sont décomposés dans leur forme la plus simple pour être assimilés par les cellules, ce processus génère de nombreux sous-produits tels que: _des gaz, acides, déchets cellulaires, protéines non digérées, matériaux inutilisés comme des vitamines et des sels minéraux_ qui doivent être évacués de l'organisme.

Le corps utilise des voies d'élimination que nous avons souvent du mal à comprendre.

Par exemple, les symptômes de rhumes ou de types de grippaux, avec éternuements, toux, transpirations, courbatures, fièvre et diarrhées. Ces symptômes sont des processus d'élimination utilisés par notre corps pour se purger du mucus, des parasites, des toxines, etc.

Si nous n'éliminons pas nos déchets, il se crée une congestion interstitielle (autour des cellules), provoquant ultérieurement la décomposition et la mort des cellules.

Une bonne élimination équivaut à aller trois fois par jour à la selle, à uriner suffisamment, à transpirer et à respirer correctement.

Nous échouons tous d'une manière ou d'une autre à ce stade.

En corrigeant la digestion, l'absorption et l'assimilation, nous pouvons retrouver notre énergie, notre vitalité et notre rayonnement, et vivre une vie exempte de toute maladie.